Leo Galvez fait à Dolce une offrande qui ne se refuse pas: sa longue biroute. Véritable don de la nature, ce braquemart tendu et dur comme le bois excite un maximum la belle Dolce. Impossible pour elle de résister à cette tentation. Elle se jette donc la bouche la première sur ce beau morceau de bistouquette qui la fait tant saliver. Dès lors, elle ne peut rien refuser à ce gaillard. Elle écarte les cuisses et laisse cet étalon lui bouffer la foufoune avant de se remettre à astiquer sa verge.

Share Button