Le cadre : une cuisine ordinaire. Les protagonistes : une blondasse aux nibards comme des obus et un mâle à la quéquette plutôt épaisse. La blondasse commence par le pomper jusqu’à ce que la pine atteigne une belle taille. Elle se le passe ensuite entre les nichons pour une branlette espagnole. Et c’est reparti pour une pipe. Elle retire son string et invite le possesseur de l’objet de ces désirs à la suivre au salon. Elle se met à genoux puis se penche pour accueillir la quéquette tout en exposant sa foufoune brillante de cyprine et son trou de cul au regard de son partenaire.

Share Button