Lorsque Antoine demande à ses deux jolies amies si elles sont avec lui pour le fric, elles répondent que non, mais par contre qu’elles sont avec lui surtout pour sa grosse bistouquette. Il faut dire que le tronc du gaillard a de quoi faire de l’ombre au visage des deux demoiselles en train de le mordiller. Ça tombe bien car le soleil tape dur au bord de la piscine et les coquines ont vraiment trop chaud. Elles se relaient donc sur sa grosse bistouquette, se faisant lustrer la luette par son gland humide.

Share Button